Artistes invités

Départ à l’aube 27 novembre 2012

Elise Lavoie

bio

Née à Rimouski, Élise Lavoie commence l’étude du violon dès l’âge de quatre ans. Elle étudie avec Pierre Montgrain, puis obtient le prix du Conservatoire à Montréal auprès de Sonia Jelinkova. Elle se perfectionne à Paris et en violon baroque, à Toronto. Comme chambriste, on a pu entendre Élise Lavoie au sein du Quatuor Bozzini et à maintes reprises sur les ondes de Radio-Canada. Active comme musicienne d’orchestre, elle s’est produite fréquemment au sein d’ensembles tels Les Violons du Roy, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Métropolitain et La Piéta. Depuis son retour dans sa région natale, elle très active sur la scène bas-laurentienne.  Elle est membre du Quatuor Saint-Germain et de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire.  Elle occupe le poste de professeure de violon au Conservatoire de musique de Rimouski où elle se dédie à l’enseignement du violon et de la musique de chambre avec passion.  Elle est cofondatrice et codirectrice artistique du festival de musique de chambre Concerts aux Îles du Bic, festival qui s’est valu de nombreux prix, dont récemment l’OPUS du diffuseur spécialisé de l’année.  À l’été 2012, elle retrouvait avec plaisir ses amis musiciens et collègues pour enseigner à la deuxième session du camp musical Père Lindsay.

Sébastien Lépine, violoncelle

bio

Un des rares privilégiés au monde à jouer sur un Stradivarius datant de 1699 (gracieuseté de Canimex), Sébastien Lépine est un violoncelliste canadien au parcours remarquable. Que ce soit à titre de soliste, de chambriste ou de compositeur, ce musicien raffiné exerce toujours son art avec une passion authentique qui transparaît dans chaque note. Doué d’une technique impeccable et d’une grande sensibilité musicale, il est sans contredit un artiste à suivre. Fort d’une carrière qui s’étend sur près de quinze ans, Sébastien Lépine amené à terme divers projets, produit plusieurs disques encensés et foulé nombre de scènes partout à travers le Canada ainsi qu’aux États-Unis, au Mexique, en Italie et en France. Le musicien trifluvien a été invité en tant que soliste au sein d’orchestres prestigieux tels que l’Orchestre de la francophonie canadienne, le Camerata Orquesta de Bellas Artes de Mexico, l’Orchestre philharmonique de Chihuahua et l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières. Il est aussi régulièrement appelé à participer à des séries et festivals importants, dont Music Niagara, le Festival de musique de Lachine, le Festival des Hautes-Laurentides et l’Algoma Conservatory Series. Par ailleurs, Sébastien Lépine arécolté plusieurs prix et accolades dont il peut certes s’enorgueillir. Il s’est entre autres attiré la reconnaissance de Gilles Bellemare qui lui a composé son Concerto pour violoncelle et orchestre. De plus, on peut tendre l‘oreille à ses propres compositions (interprétées au violoncelle… électrique!) lorsqu’il se produit avec les membres de l’audacieux projet SLP, une formation préconisant un style rock progressif et dont il est l’instigateur. Outre son savoir-faire et son talent inné, c’est le dévouement indéniable que Sébastien Lépine prête à son métier qui lui a valu maints éloges de la critique et du public, un dévouement qui remonte à ses études au Conservatoire de Trois-Rivières qu’il compléta en obtenant un Prix avec grande distinction. Afin de l’aider à pleinement développer son potentiel créatif, il a alors eu la chance d’être entouré par les plus éminents pédagogues, dont le grand maître hongrois Janos Starker de l’Université d’Indiana. Ce qui distingue cependant ce virtuose du violoncelle, c’est son vif désir d’insuffler un nouveau dynamisme à la musique classique. Maîtrisant son instrument sous toutes ses facettes, Sébastien Lépine enflamme la scène à chacune de ses apparitions. Une occasion en art de le voir, et… de l’entendre!

Sonia Gratton, hautbois

bio

Hautbois solo de l’Orchestre du Saguenay-Lac-St-Jean depuis 2003, Sonia Gratton est également membre de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens et de l’Orchestre de Chambre de Montréal. Son jeu solide et expressif lui a valu de se produire, aussi bien au hautbois qu’au cor anglais, avec les ensembles les plus importants au Québec dont Les Violons du Roy, l’Orchestre de Chambre McGill et les orchestres symphoniques de Québec,Trois-Rivières, Longueuil et Laval. C’est une habituée des studios d’enregistrement et on a pu l’entendre dans plusieurs films et albums de musique pop. Pédagogue passionnée, elle enseigne depuis 1993 au programme Art-Études de l’école Joseph-François Perrault, et durant l’été on la retrouve au camp musical des Laurentides ainsi qu’au camp musical Père-Lindsay. Diplomée du Conservatoire de Musique de Montréal où elle a étudié dans les classes de Bernard Jean et de Lise Beauchamp,  elle continue de se perfectionner au fil des ans auprès des hautboïstes les plus prestigieux dont Elaine Douvas, Alex Klein, Theodore Baskin, Beth Orson, Pierre-Vincent Plante et David Walter.

Mathieu Harel, basson

bio

Mathieu Harel est premier basson associé de l’Orchestre Symphonique de Montréal depuis 1998. Après avoir entrepris ses études au Conservatoire de Musique de Montréal, il se perfectionne au prestigieux Curtis Institute de Philadelphie auprès de Bernard Garfield. Il a également occupé des postes à l’Orchestre Symphonique de Québec et au Grant Park Music Festival de Chicago. Il enseigne au Conservatoire de Musique de Montréal depuis 2004. Il a aussi formé des élèves à l’Université McGill et au Domaine Forget. Reconnu comme un des meilleurs bassonnistes de sa génération, son jeu élégant et sa personnalité chaleureuse en font également un chambriste recherché.

Pleins feux sur la relève 26 février 2013

Florie Valiquette, soprano

bio

Florie Valiquette est présentement membre stagiaire de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Ses futurs engagements incluent les rôles de Galatée (Acis & Galatée de Händel) sous la direction de Mathieu Lussier, de Laetitia (The Old Maid and the Thief de Menotti) au Monument National et Javotte (Manon de Massenet) à l’Opéra de Montréal. Sur scène, elle s’est fait connaître pour son interprétation de Maria dans La Mélodie du Bonheur, produite par Juste Pour Rire et mise en scène par Denise Filiatrault. À l’opéra, elle a interprété les rôles de Zerlina (Don Giovanni), Arsena (Der Zigeunerbaron) et Missia (La Veuve Joyeuse). Elle fit récemment ses débuts au sein de l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, sous la direction du chef Jean-Pascal Hamelin et fut soliste invitée pour chanter en concert le Magnificat et les cantates 132 et 147 de J.S. Bach, le Messie de Händel, la Messe du Couronnement de Mozart, la Messe de Minuit de Charpentier, le Requiem de Rutter, l’Oratorio de Noël de St-Saëns, Mirjams Siegesgesang de Schubert et le Gloria de Vivaldi. Boursière de la Fondation JacquelineDesmarais, Florie a gagné 4 prix en 2011-2012, soit le 1er prix en chant au Prix d’Europe, le 3e prix au Tremplin international du Concours de musique du Canada, le prix Francis-Poulenc des Jeunes Ambassadeurs Lyriques et le 3e prix au concours de l’OSM Standard Life. Elle s’est perfectionnée à la Chautauqua Institution et au Centre d’art Orford où elle a travaillé, entre autres, auprès de Brian Zeger, Edith Bers, Sanford Sylvan, Mikeal Eliasen, Liz Upchuch et Noëlle Barker. Diplômée d’une maîtrise en chant classique de l’Université de Montréal, Florie poursuit présentement sa formation vocale auprès de Marlena Malas, à New York.

Jean-Michel Dubé, piano

bio

Jean-Michel Dubé, pianiste-interprète de vingt-et-un ans, fréquentant le Conservatoire de musique de Québec  depuis l’âge de sept ans, a terminé ses études de Baccalauréat en fin d’année scolaire 2012. En avril de la même année, il s’est vu décerné le Grand prix du Concours de musique dela Capitale, terminant premier dans la catégorie piano des 15-30 ans, et choisi meilleur artiste pour l’ensemble du concours. Au  mois de juillet suivant, ce natif de Cap Santé récidive et se mérite les mêmes honneurs, mais cette fois lors du Concours de musique du Canada, à Toronto. Il est alors  le pianiste-interprète  lauréat pour les 19-30 ans et choisi comme l’artiste par excellence tout instrument confondu. Non seulement ces deux concours auront sacré le pianiste-interprète, Grand Lauréat, mais les notes accordées par les membres du jury, de l’ordre de 97% et plus, sont rien de moins qu’exceptionnelles. Pour un jour briller parmi les plus grands, Jean-Michel Dubé aborde le perfectionnement personnel de son art avec la passion, la détermination et la ténacité têtue d’un marathonien.

Joshua Zung, clarinette

bio

Joshua Zung est un élève de 11e année à l’University of Toronto Schools. Il joue de la clarinette depuis plus de six ans et étudie avec Peter Stoll. Ses réalisations musicales comprennent: le 1er prix pour la catégorie Diplôme etla MRCde 10e année au vent à l’Association ontarienne Music Festival (OMFA) Finale provinciale, un 1er prix au Concours de musique du Canada et une Médaille d’Or au Conservatoire Royal. Joshua est actuellement membre du Toronto Symphony Youth Orchestra, l’Orchestre des jeunes du Canada Sinfonietta et Silverthorn Symphonic Winds. Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre dela Jeunesseet culturelle de Toronto Grace United Symphonic Band et a également fait une tournée en Chine avec l’Orchestre des jeunes de l’Ontario.

Stewart Grant, compositeur

bio

Connu et respecté dans tout le Canada comme compositeur, chef d’orchestre, hautboïste et pédagogue, Stewart Grant dirige l’OSJWI depuis 1999. Originaire de Pointe-Claire, Stewart Grant est diplômé de la Faculté de musique de l’Université McGill et du Conservatoire de musique du Québec, où il a reçu le Premier prix de hautbois dans la classe de Melvin Berman. Sa formation comprend également des cours privés de composition avec Gordon Delamont, de même que des étés à Tanglewood (où il a assisté à des cours de direction d’orchestre avec Leonard Bernstein, Gustav Meier et Seiji Ozawa), au Festival de musique d’Aspen et comme membre de l’Orchestre national des jeunes du Canada, où il a étudié avec Ray Still, hautbois solo du Chicago Symphony Orchestra. Monsieur Grant a débuté sa carrière de chef d’orchestre à l’âge de dix-huit ans, lorsqu’il a mis sur pied et dirigé un orchestre formé d’élèves de la Faculté de musique de l’Université McGill et du Conservatoire de musique du Québec. En 1978, il a été nommé directeur musical du Lethbridge Symphony Orchestra, en Alberta, poste qu’il a occupé pendant seize ans. En reconnaissance de ses nombreuses réalisations à Lethbridge, il s’est vu décerner le prix Heinz Unger à la conférence nationale de 1988 de l’Association des orchestres canadiens. Monsieur Grant a été chef invité auprès de nombreux orchestres symphoniques dont Edmonton, Sherbrooke, Trois-Rivières et Regina, à la Faculté de musique de l’Université McGill ainsi qu’à la Galerie nationale dans le cadre de la série de musique de chambre de l’Orchestre du Centre national des Arts. En juillet 2009 il a été nommé chef de l’Ochestre de chambre Lakeshore. Ancien membre de l’Orchestre du Centre national des Arts, monsieur Grant s’est produit comme hautboïste avec des ensembles réputés tels que les orchestres symphoniques de Montréal, de Toronto et d’Edmonton sous la direction de chefs d’orchestre de renom tels que Zubin Mehta, Charles Dutoit, Andrew Davis, Joseph Krips, Carlo Maria Giulini et Sir Neville Marriner. Les compositions de Stewart Grant ont été interprétées par une variété de solistes et d’ensembles réputés tels que les orchestres de Montréal, de Vancouver et de Québec, I Musici de Montréal, l’Orchestre national des jeunes, l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, Les Violons du Roy, les pianistes Stéphane Lemelin et Paul Stewart, les violonistes Martin Beaver et Richard Roberts, les organistes André Laberge et Patrick Wedd, Le Quatuor Claudel etla contralto Maureen Forrester.Régulièrement entendue sur les réseaux CBC et SRC, sa musique a été exécutée aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Inde.

Harmonies du soir 22 mai 2013

Nathalie Paulin, soprano

bio

Nathalie Paulin s’est établie en tant qu’artiste d’interprétation de tout premier rang en Amérique du Nord, en Europe et en Extrême-Orient, en collaboration avec des chefs renommés dont Sir Roger Norrington, Yannick Nézet-Séguin, Leon Botstein, Andrew Parrott, David Agler, Bernard Labadie, Andrew Litton, Pinchas Zukerman, Ryan Brown et Antoine Walker dans le répertoire d’opéra ainsi que de concert. On verra Nathalie Paulin cette saison dans des performances de Lalla Roukh (à Washington DC et New York) pour Opera Lafayette, du Requiem de Mozart pour l’Alberta Ballet et Tafelmusik, du Messie de Handel avec l’Orchestre symphonique du Colorado et de La vie Parisienne d’Offenbach pour l’Opéra de Québec. Présenté par l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam dans L’enfant prodigue et comme Sémélé pour le théâtre Chicago Opera, les plus récentes performances saillantes de sa carrière incluent Alexina dans Le roi malgré lui pour Bard Summerscape à New York et au Festival de Wexford, le Messie de l’Orchestre symphonique de Seattle, la baronne de La Courde Célimène pour le Festival de Wexford, les Indes galantes de Boston Baroque, la Passion de Mattheus pour l’Orchestre philharmonique de Calgary, Rodelinda pour Mercury Baroque et Carmina Burana avec l’Orchestre symphonique de Québec. Elle s’est produit à l’Opéra de Vancouver, l’Opéra de Cincinnati Handel, Boston and Haydn Society, l’Atlanta Symphony, l’Orchestre du Centre national des Arts, Toronto Symphony et le Festival de Lanaudière. Sa discographie comprend Clodoveo de Caldara, Re di Francia (ATMA), Oedipe a Colonne (NAXOS) et le Requiem de Fauré avec l’Ensemble vocal Elora du Canada.

Michelle Sutton, mezzo-soprano

bio

La mezzo-soprano Michelle Sutton poursuit une brillante carrière nord-américaine. Au cours des dernières années, elle a participé à de nombreuses et importantes productions d’opéra, en plus de chanter régulièrement avec les principaux orchestres du pays. Sur la scène opératique canadienne, Michelle Sutton a chanté des rôles tels que  Hänsel dans Hänsel und Gretel de Humperdinck a l’Opéra de Québec, Fenena dans Nabucco de Verdi l’Opéra de Montréal, Cherubino dans Le Nozze di Figaro de Mozart avec le Ontario Opera, l’Opéra de Montréal et l’Opéra de Québec, Stéphano dans Roméo et Juliette de Gounod au Calgary Opera. En concert, nous avons pu l’entendre dans le Stabat Mater de Rossini avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, dans le Requiem de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de Québec, dans le Te Deum de Bruckner avec l’Orchestre Métropolitain, dans le Messie de Haendel avec l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières ou encore, au Festival International de Lanaudière dans le Requiem de Von Suppé.  Elle se joint à l’ensemble Appassionata pour une deuxième année consécutive. Michelle Sutton a été membre stagiaire à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.  Elle est diplômée en piano, en arrangement musical et en chant et remportait, en 1994, un Premier Prix au Concours de Musique du Canada.

David Menzies, ténor

bio

Le ténor Canadien David Menzies, reconnu pour sa remarquable interprétation du répertoire baroque et classique, est autant en demande en concert qu’à l’opéra.  Il a chanté les œuvres majeures de Bach, Haendel, Rameau, Haydn, Mozart, Rossini, Mendelssohn et Orff avec L’Opéra de Montréal, l’orchestre symphonique de Montréal, Winnipeg Symphony, Thunder Bay Symphony, l’orchestre de chambre McGill, l’orchestre dela Saguenay Lac-StJean, et l’orchestre baroque Britten-Pears. Ses rôles d’opéra incluent ceux de Haendel (Oronte, Alcina; Acis, Acis and Galatea; Tigrane, Radamisto); Mozart (Ferrando, Don Ottavio, Tamino); et Britten (Male Chorus, Mayor Upfold), ainsi que les œuvres tels que Barber (Anatol, Vanessa), Adamo (Laurie, Little Women), et Adams (Molqi, Death of Klinghoffer).  Reconnu pour sa musicalité, il a été demandé pour participer à la création de nouvelles œuvres à Banff, à Winnipeg et à Montréal. Durant la Saison2012-13, Mr. Menzies chantera Giuseppe dans La Traviata avec L’Opéra de Montréal (début); Neptune dans Naïs de Rameau, avec l’orchestre baroque Britten-Pears (dirigé par Christophe Rousset); Nicolas Ivanoff / fantôme dans ”Rossini et ses Muses”, avec l’Atelier Lyrique-Opéra de Montréal; Le Messie de Haendel avec l’ensemble Aradia; Acis dans Acis et Galatea de Haendel avec l’Atelier Lyrique-Opéra de Montréal; Soliste dans la messe Lord Nelson avec l’Orchestre Appassionat; Don Pédro / Octavio dans L’Europe Galante de Campra avec La Compagnie Baroque Mont-Royal; Damon dans Les Indes Galantes de Rameau avec Bourbon Baroque; le rôle-titre dans Pygmalion de Rameau (La Compagnie Mont-Royal), et un enregistrement de motets dela Renaissance pour l’etiquette Naxos avec l’Ensemble Viva Voce.  Il est membre de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal au cours de la saison 2012-13. Originaire de l’ouest du Manitoba, le résident de Montréal a obtenu un doctorat en musique à l’Université McGill, spécialisé dans l’opéra (allant de Gluck à Meyerbeer) et la chanson de le 20e siècle. Il a étudié avec Stefano Algieri, Gerd Türk, et Howard Crook et a participé à des masterclasses avec Christoph Prégardien, Mark Padmore et Paul Agnew. Un chercheur Maurice-Pollack et le bénéficiaire de plusieurs bourses du Conseil des arts du Manitoba etla Fondation Canadiand’Aldeburgh, Dr. Menzies à également été chargé de cours à l’École de musique Schulich à  l’université McGill.

Cairan Ryan

bio

Belge de naissance ayant immigré à Calgary (AB), il fait partie de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal pour une première année en 2012-2013. En plus des nombreux concerts de l’Atelier lyrique, il a fait ses débuts à l’Opéra de Montréal dans le rôle du Commissionario dans La traviata et a tenu les rôles de Bob et Roi Melchior dans les productions de The Old Maid and the Thief, et Amahl and the Night Visitors (Menotti) de l’Atelier lyrique, dans une mise en scène de Martine Beaulne. Cairan Ryan détient un Artist Diploma de l’école de musique Schulich de l’Université McGill dans la classe de Sanford Sylvan et de Michael McMahon. Il est aussi diplômé de la Guildhall School of Music and Drama et de l’Université de Victoria. Jeune artiste au Virginia Opera en 2012, il a participé aux programmes estivaux suivants : Banff Centre, Green Mountain Opera Festival, Opera on the Avalon, Opera Nuova, Salzburg-Mozarteum Meisterkursen et l’Institut canadien d’art vocal à Montréal. Il est lauréat des Jeunes Ambassadeurs Lyriques et a obtenu de nombreuses bourses d’études.
UA-19549379-1