Entretien avec le pianiste Richard Raymond

3 semaine, 1 jour ago 0
Classé dans : Non classé

Le pianiste Richard Raymond se joindra à Appassionata lors d’un concert aux États-Unis le 21 janvier 2012, il interprètera les Quatre tempéraments de Hindemith et l’Andante spianato et Grande Polonaise brillante de Chopin.

Comment avez-vous découvert le piano ?

Par hasard, en jouant et reproduisant la musique que j’écoutais, étant encore un bambin – j’avais alors 3 ans. Mes parents n’étaient pas musiciens, mais ils ont vite compris qu’il y avait là un talent qui méritait d’être développé. Les choses se sont enchaînées très rapidement par la suite, intéressant que je n’aie jamais vraiment « décidé » de jouer cet instrument, le chemin étant en quelque sorte déjà tracé.

Comment décrire votre relation avec cet instrument ?

Je ne me sens vraiment moi-même qu’à l’instrument. On dirait un « deuxième » moi. Des aspects plus profonds de mon être s’y retrouvent libérés et libres de s’exprimer. J’ai appris à communiquer avec le piano bien avant de le faire avec les êtres humains, alors il est tout à fait normal qu’il occupe une place si intime dans mon univers.

Pour vous, que représente l’oeuvre les Quatre tempéraments d’Hindemith?

Avant tout, une œuvre pour « Orchestre et piano ». Une œuvre très riche et variée au niveau expressif, pleine de subtilités harmoniques via le langage propre à Hindemith. Mais une œuvre qui donne une place limitée aux possibilités pianistiques du soliste, en donnant une large place à l’orchestre. Beau contraste avec l’Andante spianato et Grande Polonaise de Chopin également au programme, où l’orchestre se fait des plus discrets, laissant toute la place au pianiste pour s’exprimer et démontrer une virtuosité flamboyante.

Quelle autre forme d’art vous inspire particulièrement ?

La sculpture. Je trouve fascinant de faire apparaître à la lumière un concept provenant des profondeurs de l’imaginaire humain.

Selon vous, quel est le rôle de la musique ?

La musique, à l’origine, était employée dans les fêtes et célébrations religieuses. Elle ne devrait pas être un véhicule d’expression pour égo démesuré, mais bien un moyen d’entrer en contact avec une dimension de la vie, de la spiritualité et de nous tous êtres humains en ce qu’il y a de plus profond et qui nous unis tous.

Vous aimez ? Partagez ! / You liked ? Share !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>